Comment vendre en viager ?

Optimiser considérablement ses sources de revenus, c’est le rêve de tout le monde. C’est pourquoi vendre son bien immobilier en viager intéresse de plus en plus. C’est un meilleur moyen de gagner davantage d’argent régulièrement. Pourtant, vendre en viager ne se fait pas n’importe comment. Quelques démarches sont à réaliser. Découvrez dans ce guide tout ce dont vous devez savoir en ce qui concerne la vente en viager.

Vendre en viager : les options disponibles

Pour vendre en viager, vous avez 2 choix :

  • La vente en viager libre
  • La vente en viager occupé

Pour la première option, il ne vous est plus possible de vivre dans votre bien immobilier vendu. En quelque sorte, vous n’êtes plus le propriétaire. Pourtant, cette option vous permet de toucher à une rente importante. Celle-ci est à bénéficier tous les mois. En ce qui concerne la vente en viager occupé, il vous est possible de continuer à habiter dans le bien immobilier. Bien évidemment, vous pouvez pour autant conserver vos habitudes. Le logement n’est encore entièrement pas à la disposition de l’acheteur. L’acheteur ne possède le bien que lorsque le vendeur est décédé.

Si vous décidez de vendre en viager, vous avez le choix entre 2 types de rentrées d’argent : le bouquet et la rente. Pour le bouquet, la somme est déterminée lors de la signature du contrat. Pour ce qui est de la rente, celle-ci se verse périodiquement jusqu’à ce que l’acheteur se décède.

Les étapes indispensables pour bien vendre en viager

Pour bien vendre son bien immobilier en viager, des étapes sont à réaliser. Il est donc important d’avoir une notion minimum en la matière. Bien évidemment, vous pouvez vous lancer vous-même dans l’opération. Dans le cas contraire où vous ne sentez pas capable pour la réalisation de celle-ci, le mieux est de confier la mission à un professionnel que vous pouvez trouver comme sur ce site internet.

Pour commencer, il est d’une grande importance de bien définir vos besoins. Cela vous permet de bien choisir la bonne option qu’il vous faut. Pour profiter d’un bon complément de revenus, c’est le viager libre qui est à choisir. Par contre, si vous souhaitez toucher une rente régulière alors que vous souhaitez conserver votre logement, orientez-vous vers le viager occupé. Une fois que vous avez bien défini ce que vous souhaitez, il ne vous reste qu’à trouver un acheteur.

Les procédures à suivre

Pour vendre son bien immobilier en viager, il est naturellement nécessaire de trouver un acheteur. Les procédures restent le même qu’à celles d’une vente immobilière classique. Si besoin, vous devez avoir besoin de réaliser une offre de vente. Cette dernière doit être diffusée de manière optimale pour trouver facilement des acheteurs. S’il le faut, faites intervenir une agence immobilière pour vous aider.

Dès que l’acheteur idéal est trouvé, vous devez procéder à la réalisation des différentes formalités notariées. Il est important de savoir que c’est l’acquéreur qui est chargé de tous les frais de la vente. Il est donc important de bien préciser cela à l’acheteur. Pour conclure la vente, la signature du contrat reste indispensable.